Grossesse

Naissance : quelle surveillance pour votre bébé ?

Naissance : quelle surveillance pour votre bébé ?


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Pendant l'accouchement, le rythme cardiaque de votre bébé sera surveillé de près. Une bonne façon de savoir s'il est suffisamment oxygéné. Si besoin, d'autres examens seront pratiqués comme la mesure du pH, l'électrocardiogramme, le dosage des lactates… Explications.

LE RYTHME CARDIAQUE (RCF) : la méthode par excellence

Pourquoi ?

  • L'augmentation de ce rythme témoigne quelquefois d'une hyperthermie de la maman, c'est-à-dire d'une élévation de la température de son corps. A l'inverse, un ralentissement du rythme cardiaque fœtal (RCF) traduit une souffrance du fœtus.

Son principe

  • Grâce à un capteur posé sur le ventre de la maman et maintenu par une sangle, l'équipe médicale enregistre l'activité cardiaque du fœtus, ses accélérations, ses ralentissements, les troubles du rythme. Le capteur est relié à un appareil indiquant par des sons la fréquence des battements du cœur du futur bébé. La présence en parallèle d'un enregistrement graphique permet de visualiser directement la fréquence cardiaque fœtale et l'intensité des contractions utérines.
  • Toutes ces données rendent compte de la bonne vitalité et de l'oxygénation du futur bébé. A la moindre anomalie, l'équipe médicale peut prendre la décision d'accélérer l'accouchement, ou d'envisager une césarienne.

Les recommandations

  • Au cours du travail, l'enregistrement cardio-fœtal devrait être réalisé en continu, avec une analyse systématique toutes les 15 à 30 minutes selon l'existence ou non de facteurs de risque.

Les mesures

  • Le rythme de base est normal entre 110 et 160 battements cardiaques par minute, trop rapide au-dessus de 160 battements pendant plus de dix minutes, trop lent en dessous de 110 battements, sur la même période. Côté activité utérine, on estime la fréquence normale entre 2 et 5 contractions toutes les dix minutes. On réfléchit aujourd'hui à un monitoring " miniaturisé ", qui permettrait la surveillance continue du rythme cardiaque fœtal (RCF) pendant le travail, tout en autorisant la mobilité de la future maman.

INFO +

L'analyse du rythme cardio-fœtal produit beaucoup de " faux positifs " : on pense à tort que le bébé est mal oxygéné. Cela se traduit par une augmentation de césariennes ou d'extractions instrumentales (ventouses, forceps) pas toujours justifiées.

1 2 3 4 5 6